Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 08:49

Supposons que les particules microphysiques de la physique quantique possèdent leur propre conscience. Elles sont alors capables de choisir parmi plusieurs alternatives. Maintenant, supposons que la conscience des particules obéisse à une forme intelligente purement associée à la création de l’univers en expansion.

Elles se combinent selon l’observance de cette intelligence. Les espèces, les animaux, les êtres humains et les végétaux se développent.

La conscience qui définit notre existence et la réalité telle que nous la connaissons n’est peut-être même pas consciente d’elle-même.

Les mécanismes de notre cerveau génèrent des pensées et des sentiments dont on ignore qui en est la conscience.

Peut-être que la conscience émerge de la combinaison des cellules, des neurones et de tout l’organisme. Se peut-il qu’elle soit située ailleurs, dans une dimension subtile qui entoure notre corps ?

Beaucoup tentent d’expliquer le cerveau comme s’il s’agissait d’un ordinateur.

Les cellules nerveuses et leurs connexions synaptiques agissent comme des interrupteurs.

Néanmoins, cela n’explique pas pourquoi nous avons des sentiments ou que nous sommes sensibles. Comment certains arrivent même à développer une vie intérieure ?

Nous ne pouvons même pas affirmer que nos perceptions conscientes du monde extérieur sont vraies. En fait, notre univers suit les bases étonnantes des particules atomiques qui le constituent, toutes connecter les unes aux autres, même à des distances infernales.

Pourtant, d’un point de vue classique, le monde que nous percevons est défini, avec la notion de temps, d’espace et d’événements.

Ce qui n’est évidemment pas le cas dans le monde quantique.

Les perspectives d’un monde à l’autre, la notion même de paradoxe donnent-elles cet aperçu de la conscience ? Serait-ce un yin et yang de la réalité qui s’entremêle et donne naissance à une réalité unique, sans cesse réévaluée par la conscience individuelle et collective ?

Faut-il concevoir la conscience comme une sorte de possibilité et non comme un état définit ?

Ce qui est à la fois extraordinaire et frustrant, c’est qu’il nous est possible de jouer avec ces concepts. On peut créer complètement notre réalité, l’abandonner pour une autre, en expérimenter plusieurs et revenir sur une de celles déjà explorées.

Il ne semble pas exister de règles bien définies et la manière même dont les choses fonctionnent n’est absolument pas sûre. Il est à la fois jouissif de se sentir totalement libre d’expérimenter tous les possibles et frustrant de ne pas savoir comment.

Mais ce doit être encore plus insupportable de ne pas essayer une voie quantique.

La réalité, comme dirait Osho, n’est rien d’autre que ce qui se produit à l’instant.

Tout est l’expression de la réalité.

Mateo

http://www.vie-sante-bien-etre.com/internet-emploi/

Partager cet article

Repost 0
comment-vivre-mieux1.over-blog.com - dans Existe-t-il une conscience quantique ?
commenter cet article

commentaires